Boîte à épices Lucullus Succulus

Le persil

Le terme « persil » est dérivé du grec petroselinon : « céleri des rochers ». On croyait à l’époque que le céleri et le persil étaient des variantes d’une même plante, mais n’étaient pas trouvables dans les mêmes endroits. Évidemment, ce n’est pas le cas.

On utilise le persil sous toutes ses formes : en décoction, ses racines font périr les poux ! Le suc frais d’une feuille apaise les piqûres d’insecte. Les graines sont employées en compresse sur les chevilles enflées. Son jus permet de nettoyer la peau et d’en faire disparaître les petits boutons. En plus, le persil a la réputation de combattre la mauvaise haleine !

persil-montage

Deux formes de persil sont cuisinées : le persil à feuille frisée ou crépue, et le persil à feuille plate ou italienne. Finement ciselées, les feuilles sont employées comme condiment (dans le bouquet garni) ou en légume (le taboulé libanais).

Persil-plat