L’hiver arrive, et avec lui le froid ! Pour se réchauffer, rien de mieux que l’un des plus vieux plats du monde… La soupe ! Les hommes savent contenir le feu vers 800 000 avant J.-C. Dès 30 000 ans avant J.-C, le four est créé. Il s’agit en fait d’un trou à pierres chauffées ! À partir du moment où l’on a su faire bouillir de l’eau, on a fait de la soupe.

soupe-prehistoire

Le mot « soupe » vient du vieux latin « suppa » qui veut dire « tremper ». Car la soupe, à l’origine, c’est juste une tranche de pain trempée par du bouillon.

Les premiers bouillons étaient juste de l’eau chaude dans laquelle on avait jeté tout ce qu’on avait sous la main : viande, feuilles, os, légumes… Avec la farine, les hommes ont commencé à faire des bouillies, ou brouets. À moitié liquide, composé d’ingrédients dits simples (viande, sel, etc.), le brouet noir était mangé par les Spartiates. Les Athéniens trouvaient ce plat atroce. Ils préféraient, eux, la soupe de lentilles.

À l’époque médiévale, la soupe c’est la tranche de pain sur laquelle on a versé du bouillon. On en mange beaucoup : non seulement le soir, mais aussi le matin.

pommes

Le savais-tu ? La pomme était si facile à trouver, et à un prix si abordable qu’on s’en servait comme d’un légume. Au XIVe siècle, on la trouve dans des soupes. Un traité italien de cuisine évoque la soupe de pommes coupées menu. La recette précisait qu’il fallait les mettre dans un bouillon de viande et l’épaissir avec de la graisse ou du beurre. Mmmh !

lettres-vermicelles

Oyez ! oyez ! Les vermicelles arrivent en France ! Au XVIe siècle, Catherine de Médicis, la Reine de France d’origine italienne, fait mettre des pâtes dans sa soupe. C’est une recette de son pays natal.

L’assiette creuse apparaît à la cour de France en 1653, grâce au cardinal de Mazarin. Il rentre alors d’exil. Il est donc probable qu’il ait rapporté cette invention de ses voyages.

« bon bouillon qui restaur, bon bouillon qui revigore » ! Les lieux où l’on vendait de la soupe prennent  au XVIIIe siècle le nom de… Restaurants !

ustensiles-soupe

Après 1789, la soupe n’est plus la même. Elle constitue le plat unique des familles pauvres. La pomme de terre et les pâtes sont plus faciles à se procurer. On les ajoute dans la marmite.

fruits-soupe

Aujourd’hui, la soupe est sortie du potager et de la cuisine.  On en mange été comme hiver dans des bars à soupes, au coin du feu ou dans des cocktails. Froide, c’est une entrée ou un dessert car on la mange aussi bien salée que sucrée.

Autres recettes
Prudence

Ce petit panneau va apparaître dans les recettes.
Il est là, pour te dire de demander de l’aide à un adulte
lorsque tu dois utiliser des ustensiles tranchants, faire cuire ou chauffer.
Dans une cuisine, il faut être prudent !