Connu des Égyptiens 5000 ans avant J.-C., le cumin est une épice originaire du Bassin méditerranéen ou d’Asie Mineure. Il en existe deux sortes : le cumin blanc à la saveur forte, légèrement amère et piquante, et le cumin noir, dont la saveur est plus douce et légèrement poivrée. Grillé, le cumin blanc perd un peu de son piquant et prend un petit goût de noisette.

Comme beaucoup d’épices, le cumin a servi de monnaie d’échange par le passé. Les Romains le faisaient garder par leurs esclaves tant il était précieux. En Inde, les marchands en offraient des grains à grignoter à leurs clients.

cumin-graines

Le cumin blanc se présente en grains ou en poudre dans la cuisine. Le cumin noir est aussi utilisé en huile, surtout en Asie : c’est un remède traditionnel contre les troubles de l’estomac. Il aide à lutter contre les microbes et les bactéries. On le dit aussi antiallergique.

En cuisine, le cumin parfume les pains, quelques charcuteries et fromages d’Europe de l’Est. On en met parfois dans le munster. Il accompagne les poissons, les viandes en sauce, entre dans les bouillons et les soupes. Il aide à digérer le chou, les fèves et les légumineuses en général. En Turquie, on en ajoute dans les boulettes de viande appelées « köfte ».

Au Mexique, il épice le chili con carne. Ses graines font partie de la composition de nombreux mélanges d’épices (les massalés) comme le garam massala indien ou le ras-el-hanout du Maghreb. Couscous, tajines, viandes au curry font bon ménage avec cette épice au goût si séduisant.

cumin-poudre

Autres recettes
Prudence

Ce petit panneau va apparaître dans les recettes.
Il est là, pour te dire de demander de l’aide à un adulte
lorsque tu dois utiliser des ustensiles tranchants, faire cuire ou chauffer.
Dans une cuisine, il faut être prudent !